Expositions

Mixtèques : les Seigneurs du pays de la Pluie


« Mixtèques : les Seigneurs du pays de la Pluie »

Peu connus du grand public, les Mixtèques, qui se désignent eux-mêmes comme les Ñuu Dzahuis, « les seigneurs du pays de la Pluie », nous lèguent pourtant un patrimoine historique, culturel et artistique d’exception. L’exposition « Mixtecos : Ñuu Dzahui, señores de la lluvia » (Mixtèques : Ñuu Dzahui, les seigneurs du pays de la Pluie), présentée au Palais National à Mexico de janvier à juin 2018 nous offre l’opportunité de découvrir cette incroyable culture.

À découvrir

C’est l’occasion rêvée de voir (ou de revoir) les trésors de la tombe 7 de Monte Albán (se prononce Monneté Albane) à 86 ans de l’une des découvertes archéologiques les plus incroyables du XXe siècle et de s’émerveiller sur les magnifiques bijoux en or, en turquoise, en coquillage et d’apprécier la qualité exceptionnelle de l’orfèvrerie mixtèque.

Par-delà les trésors c’est toute la culture mixtèque qui est mise en lumière : depuis les origines mythiques à Apoala où le couple de dieux créateurs naquit d’une Ceiba sacrée, la croyance du voyage dans le monde souterrain et les offrandes funéraires déposées en conséquence ; mais aussi l’importance du commerce de longue distance, l’organisation politique avec le rôle prépondérant des alliances matrimoniales et le rôle inattendu des femmes dans les arcanes du pouvoir, phénomène bien documenté à partir de XIIe siècle ; et la tradition de l’écriture. À ce propos, les Mixtèques nous lèguent l’un des plus larges corpus du monde de codex précolombiens, où l’on trouve notamment la saga de 8-Cerf-Griffe-de-Jaguar (XIe siècle). Un itinéraire qui nous emmène depuis l’horizon olmèque (Ier millénaire av. J.-C.) jusqu’à aujourd’hui avec une tradition culturelle ñuu dzahui toujours aussi riche.

Merveilles du monde

Les trésors de la tombe 7 de Monte Albán. Mais attention, en réalité il ne s’agit pas d’un enterrement, mais d’un rituel de culte aux ancêtres célébrant une alliance matrimoniale, au XIVe siècle, entre une seigneurie ñuu savi (mixtèque) et une seigneurie bènizàa (zapotèque).

Inédit

La reconstitution de la tombe de la Señora de Yucundaa (Teposcolula dans la Mixtèque), le dernier enterrement selon des rites mésoaméricains d’une femme gouverneur au début de l’époque coloniale, avec une offrande absolument magnifique.

Muséographie

La muséographie parvient à dépasser à la fois l’approche strictement archéologique et l’approche strictement artistique (d’objets dans des vitrines), et s’attèle à nous montrer la culture ñuu savi dans son ensemble. De nombreux panneaux interactifs d’explication pour les enfants et pour les plus grands.

Visites Conférences, Marion Du Bron

Avec Mexico Accueil le 5 mai 2018 au Palais National, Mexico Avec Cultcheers, le jeudi 26 avril 208, lieu Cultcheers

 

Quand

Mixtecos, Ñuu Dzahui, Los Señores de la Lluvía Janvier – juin 2018 au Palais National à Mexico, ancienne résidence de Moctezuma, tlatoani de Mexico puis de Cortés. Siège du pouvoir royal à partir de 1566 et de la République après l’Indépendance avec la première assemblée.