Expositions

Le Codex Maya du Mexique


Un tout petit codex – 12.5 cm – une grande découverte pour l’humanité !

Exposition Musée Anthropologie

Octobre 2018

Non seulement le Codex Maya du Mexique – connut jusqu’à présent comme le Codex Grolier, du nom du Club du même nom à New York où le codex fut étudié au début des années 1970s – a DÉFINITIVEMENT été authentifié comme un livre précolombien – réalisé avant l’arrivée des Espagnols – mais en plus il date du XIIe siècle.

Il s’agit donc du plus ancien livre connu à ce jour de tout le continent américain !

L’INAH – Institut National d’Anthropologie et d’Histoire – et la BNAH – la Bibliothèque Nationale d’Anthropologie et d’Histoire à qui il incombe la conservation des codex mexicains précolombiens et coloniaux – n’ont pas lésiné sur les moyens, constituant une équipe multidisciplinaire de sciences « dures » – analyses chimiques, microscopiques, carbonne 14, imagirie hyperspectrale, microscope électronique, entre autres – et de l’anthropologie – épigraphie maya, ethno-histoire, archéologie, archéo-astronomie, etc -…

Les livres du Mexique ancien sont extrêmement rares car ils ont en partie été détruits après la Conquête, à tel point qu’il en existe moins d’une vingtaine.

Or, il existait en Mésoamérique avant l’arrivée des Espagnols une grande tradition de l’écriture et de la production de livres de peintures, en nahuatl « amoxtlacuilolli ».

Lorsque le Codex Maya du Mexique apparut à la lumière en 1965, son authenticité fut remise en cause pour deux raisons principales, d’abord parce qu’il surgissait dans des conditions douteuses et ensuite parce que son style différait des autres codex mayas connus, à savoir le Codex de Dresde, le Codex de Madrid et le Codex de Paris. C’est que le Codex Maya du Mexique, est plus ancien que ses pairs et révèle une influence maya-toltèque du post-classique. Il relate les quatre phases du cycle synodique de Vénus de 584 jours dont le rythme et les influences étaient rattachés à la guerre et au sacrifice.

 

Le codex est exceptionnellement exposé au Musée d’Anthropologie tout le mois d’octobre 2018.

À la différence des trois autres codex mayas connus à ce jour conservés en Europe, le Codex Maya du Mexique est conservé au Mexique depuis 1974 au Musée d’Anthropologie.